Linguistique de l’écrit

Revue internationale en libre accès

Revue | Volume | Article

172762

Fait social et fait linguistique

A. Meillet et F. de Saussure

Christian Puech(Université Paris Sorbonne Nouvelle)Anne Radzynski

pp. 75-84

Résumé

RESUME : La comparaison Saussure/Meillet à propos du caractère social des faits linguistiques met en évidence deux conceptions très différentes de la généralité en linguistique. Si chez Meillet la socialite de la langue renvoie à la diversité historique des causes externes et conduit à l'idéal d'une science « générale » du langage de type anthropologique et encyclopédique, chez Saussure, le caractère interne de la socialite linguistique, en focalisant le point de vue sur le principe de V arbitraire, conduit à une généralité sans généralisation et à l'inclusion paradoxale, complexe et prospective de la linguistique dans la sémiologie.

Détails de la publication

Publié dans:

Auroux Sylvain (1988). Antoine Meillet et la linguistique de son temps. Histoire Épistémologie Langage 10 (2).

Pages: 75-84

Citation complète:

Puech Christian, Radzynski Anne, 1988, Fait social et fait linguistique: A. Meillet et F. de Saussure. Histoire Épistémologie Langage 10 (2), Antoine Meillet et la linguistique de son temps, 75-84.