Linguistique de l’écrit

Revue internationale en libre accès

Revue | Volume | Article

172758

La méthode comparative de Meillet

statut et légitimité des reconstructions

Marie-José Béguelin(Université de Neuchâtel)

pp. 11-24

Résumé

RESUME : Le présent article aborde le problème de la méthode comparative de Meillet indo-européaniste, et plus précisément la question du statut épistémo- logique accordé aux entités reconstruites. Pour Saussure par exemple, qui fut le maître de Meillet, la comparaison n'a de raison d'être que si elle débouche sur des reconstructions, légitimées par leur propre régularité morphologique interne ; Meillet privilégieau contraire rétapedelacomporawo/i.etvoitdans les rapprochements de langue à langue la seule positivité, le seul lieu où il soit possible au diachronicien d'« administrer la preuve », d'élaborer une démonstration scientifique véritable.

Détails de la publication

Publié dans:

Auroux Sylvain (1988). Antoine Meillet et la linguistique de son temps. Histoire Épistémologie Langage 10 (2).

Pages: 11-24

Citation complète:

Béguelin Marie-José, 1988, La méthode comparative de Meillet: statut et légitimité des reconstructions. Histoire Épistémologie Langage 10 (2), Antoine Meillet et la linguistique de son temps, 11-24.